Convaincre ou non son partenaire d’avoir des enfants

Un couple aborde le désir d'avoir des enfants avec une psychologue

Nous abordons aujourd’hui un sujet qui demeure très tabou, c’est-à-dire : quoi faire lorsque son ou sa partenaire ne veut pas d’enfant, alors qu’on en désire ? Faut-il le convaincre ou plutôt se résigner ? Nos psychologues ont donc songé à vous offrir quelques conseils en lien avec cette problématique.

 

Couple sans enfant : encore hors-norme

« Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants ». Cette phrase par laquelle se terminent de nombreux contes pour enfants est évocatrice de la pression que la société nous met pour avoir des enfants lorsqu’on devient adulte et qu’on forme un couple avec un ou une partenaire. Or, la situation n’est pas toujours digne d’un conte de fées.

 

Même si vous filez le parfait amour avec votre partenaire, si l’un de vous ne veut pas d’enfant alors que l’autre en désir, cela peut représenter une véritable ombre sur votre couple. Celle-ci vous suit incessamment et les conflits que ça peut provoquer risquent de mettre votre relation en jeu. Encore aujourd’hui, même si le modèle de la « famille traditionnelle » tend à évoluer de plus en plus, la suite logique pour une couple heureux est de fonder une famille. C’est en effet ce que la société nous dicte. Les couples sans enfants pourront sans contredit témoigner du nombre de fois qu’ils se sont fait demander pourquoi ils n’en ont pas encore…

 

Mettre les choses au clair quant au désir d’avoir des enfants

Au sein d’un couple, il est important de mettre les choses au clair lorsqu’il est question d’avoir des enfants ou non. Plusieurs raisons peuvent expliquer le fait qu’un(e) partenaire ne désire pas avoir d’enfants, notamment :

 

  • Un instinct maternel/paternel inexistant ;
  • La soif de liberté ;
  • La situation professionnelle et le souhait de la prioriser ;
  • La situation financière et les coûts associés à un enfant ;
  • Une histoire familiale difficile (divorce, maltraitance, etc.) ;
  • Un sentiment d’angoisse ou la peur liée aux responsabilités parentales.

 

Ces raisons peuvent se cacher derrière le refus de votre partenaire d’avoir des enfants et de fonder une famille. Il est important de le (la) questionner afin d’avoir une idée plus claire de sa position. Cela vous aidera sans contredit à déterminer s’il s’agit d’un refus catégorique, ou encore si sa position pourrait changer.

 

En général, il est pertinent d’aborder ce sujet avec son ou sa partenaire dès que votre relation devient sérieuse. On évite ainsi les mauvaises surprises.

 

Respecter le choix de son partenaire et éviter les décisions hâtives

Avoir un enfant ça implique de nombreux changements dans la vie d’un couple, il ne faut surtout pas négliger cela. Il faut écouter les besoins de son partenaire, mais aussi ses propres besoins.

 

L’expérience de nos psychologues démontre qu’un partenaire a très rarement avantage à forcer l’autre à prendre une si grande décision, comme on ne peut pas laisser un autre décider pour soi-même. Les couples qui s’engagent dans cette dynamique finissent tôt ou tard par en payer le prix, que ce soit au sein de leur couple ou dans leur vie de famille.

 

En somme, retenons que l’amour qu’on a pour soi, incluant les désirs et le « chemin de vie » qu’on se prévoit, ne doit pas entrer en contradiction avec l’amour qu’on a pour son partenaire. Si on oublie nos propres désirs et qu’on met de côté notre instinct maternel/paternel pour favoriser la relation avec son partenaire, le désir d’avoir des enfants risque tant bien que mal de finir par nous rattraper.

 

Le soutien du psychologue

L’intervention en psychologie peut s’avérer pertinente dans la vie d’un couple pour plusieurs raisons. Aborder le désir (ou non) d’avoir un enfant au sein du couple représente l’un de ces motifs de consultation.

 

L’intervention du psychologue, soit d’une tierce partie, peut permettre d’aborder cette conversation difficile de façon saine, sans tomber dans les attaques personnelles. Cette conversation au sein d’un couple est essentielle et il ne faut pas la négliger. Chacun doit prendre le temps de s’exprimer, mais aussi d’écouter et de prendre en considération les désirs et les arguments de l’autre. De plus, l’intervention du psychologue peut permettre de mettre en lumière des causes « enfouies » qui pourraient expliquer le refus de l’un ou l’autre des partenaires, tout en aidant l’autre à mieux comprendre sa position.

 

 

En cas de besoin au sein de votre couple, les psychologues de Clinique GO™ sont là pour offrir le soutien dont vous pouvez avoir besoin afin d’aborder de façon saine des questions épineuses. La volonté d’avoir des enfants et de fonder une famille en fait partie !

Francis-Desjardins Approuvé par Francis Desjardins
Président et physiothérapeute depuis 1994.
Francis Dejardins