L’orthophonie : pour des personnes de tous les âges

L'orthophonie s'adresse à tous

Quand on pense à l’orthophonie, on pense d’abord aux interventions réalisées auprès d’enfants, notamment dans le cas de problèmes d’acquisition du langage. Il est vrai que les orthophonistes peuvent intervenir dans ces situations particulières, mais il sera faux de croire qu’il s’agit là de leur seul champ d’expertise.

 

À ce sujet, nous nous sommes entretenus avec Amélie Leclerc-Poudrier, une orthophoniste qui s’est récemment jointe à l’équipe mobile de Clinique GO™. Elle nous explique comment l’orthophoniste peut intervenir auprès des personnes de tout âge, autant pour les problèmes de communication, de langage, de parole ou de la voix…

 

Quelle est l’expertise d’un orthophoniste ?

Les orthophonistes peuvent intervenir auprès de personnes de différents âges. Ainsi, leur formation couvre une vaste gamme de sujets, notamment le développement du langage, l’anatomie, la physiologie, la linguistique, la psychologie… Leur formation couvre également les différents troubles de communication, du langage, de la voix et de la déglutition qui peuvent survenir à toutes les étapes de la vie, ainsi que les conditions qui causent ces troubles.
Il n’est pas rare qu’au cours de leur pratique, les orthophonistes développent un intérêt pour des problèmes précis et pour intervenir auprès de clientèles précises, par exemple auprès des enfants qui ont un trouble du spectre de l’autisme, ou encore auprès des adultes qui sont aux prises avec des difficultés de communication à la suite d’un AVC. Il est important de retenir que ces professionnels sont formés autant pour évaluer une personne que pour intervenir à titre préventif ou à des fins de réadaptation.

 

Les champs d’expertise méconnus de l’orthophonie

Pour nous aider à mieux comprendre comment l’expertise d’un orthophoniste peut profiter à des clientèles variées, voici quelques exemples de problèmes pour lesquels l’intervention de ces professionnels s’avère bénéfique. Ces exemples visent à faire connaître les champs d’expertise de l’orthophonie qui demeurent vastement méconnus du public.

 

Accident vasculaire cérébral (AVC) et traumatisme craniocérébral (TCC) : ces accidents peuvent causer des lésions aux différentes parties du cerveau qui sont responsables du langage et de la communication. Cela peut se manifester par des conditions comme l’aphasie, soit des difficultés de compréhension ou d’expression orale, ou encore pour la lecture et l’écriture. Une dysarthrie peut également survenir, soit un trouble résultant d’une faiblesse ou d’une paralysie qui affecte la production de la parole. Dans ces situations, l’orthophoniste peut intervenir à des fins de rééducation, pour permettre à son client de recouvrer ses capacités lorsque cela est possible. Il peut aussi donner des stratégies à la personne et à son entourage pour faciliter la communication. Il arrive parfois que l’orthophoniste recommande un dispositif de communication (ex. cahier de communication, tablette numérique, etc.).

 

Maladies neurodégénératives : Les maladies neurodégénératives, comme la maladie d’Alzheimer ou la maladie de Parkinson, peuvent générer des difficultés de communication. Dans cette optique, l’intervention de l’orthophoniste vise surtout à donner des stratégies à la personne et à ses proches pour faciliter les échanges et le quotidien. En somme, on vise le maintien de la communication, qu’elle soit verbale ou non verbale, afin que la personne continue à participer socialement et à interagir avec les autres.

 

Troubles de déglutition : Le vieillissement, les lésions neurologiques (comme les AVC et les TCC), les maladies neurodégénératives et certains cancers peuvent entrainer un trouble appelé dysphagie qui affecte la déglutition (la capacité à avaler). Encore ici, les orthophonistes peuvent intervenir : on peut conseiller à une personne dysphagique des stratégies pour l’aider à avaler plus facilement et proposer à la personne des exercices visant l’amélioration de ses capacités à avaler.

 

Troubles liés à la voix (dysphonie) : les orthophonistes font également la promotion de saines habitudes de communication, notamment en ce qui a trait à l’utilisation de la voix. Ils peuvent ainsi intervenir auprès des personnes dont l’utilisation de la voix fait partie de leur métier (professeurs, conférenciers, chanteurs, etc.) pour aider à prévenir ou à traiter la fatigue vocale, causée par une mauvaise utilisation ou par une surutilisation de la voix.

 

Troubles du langage écrit : La dyslexie est un trouble qui affecte l’acquisition et l’automatisation de la lecture, alors que la dysorthographie affecte l’écriture. Celles-ci se manifestent souvent à l’âge scolaire et peuvent nuire au cheminement de l’élève. Un orthophoniste peut alors évaluer l’enfant et intervenir pour lui donner des stratégies efficaces à mettre en pratique lors de la lecture et de l’écriture. Des outils technologiques peuvent également être suggérés et des recommandations pour l’école sont souvent émises afin de permettre à l’enfant d’exploiter tout son potentiel et de faciliter ses apprentissages scolaires.

 

Comme vous pouvez le constater, le champ d’expertise des orthophonistes est plus vaste qu’on pourrait le penser. Si vous vous demandez si nos services mobiles en orthophonie peuvent vous être bénéfiques, contactez notre équipe dès maintenant !

Approuvé par Francis Desjardins
Président et physiothérapeute depuis 1994.
Francis Dejardins