Le travail social pour prévenir l’isolement social des aînés

Le travail social pour prévenir l'isolement

On compte et on comptera de plus en plus de personnes âgées au Canada. En effet, les aînés représentent une part de plus en plus importante de la population, et cette proportion continuera d’augmenter. Les Canadiens âgés de 65 ans et plus représentaient en effet 15 % de la population en 2013, alors que ce pourcentage augmentera à près de 25 % d’ici 2036. Pour favoriser la participation active des aînés à la société, dans le milieu du travail ou communautaire, il faut à tout prix prévenir un véritable fléau qui guette ce groupe d’âge : l’isolement social.

Nous abordons la question dans l’article qui suit, et nous vous expliquons en quoi l’intervention en travail social peut parfaitement s’inscrire dans cet objectif de prévention de l’isolement social.

Isolement social : un problème qui est souvent exacerbé par le vieillissement

Il est important de distinguer solitude et isolement social. Le premier terme fait référence entre un écart entre les relations sociales qu’une personne entretient et ce qu’elle considère comme un idéal pour elle. La solitude peut entrainer une souffrance psychologique, mais c’est un phénomène personnel et subjectif, que tout le monde peut rencontrer. L’isolement social représente plutôt un phénomène multifactoriel, qui peut être observé par les autres et qui entraine des conséquences très concrètes.

L’isolement social peut découler de nombreux facteurs, lesquels sont inhérents au vieillissement : perte de mobilité, problèmes de santé, pauvreté, décès du conjoint, incapacité à conduire ou difficultés avec les transports, etc. Lorsqu’une personne vieillissante est confrontée à l’un de ces évènements, elle peut généralement s’y adapter. Or, ceux-ci peuvent subvenir en étant rapprochés dans le temps et entrainer des bouleversements importants dans la vie de la personne. L’isolement social est en effet un problème complexe, qui survient à cause d’un ensemble de circonstances.

Des conséquences sérieuses pour la santé

L’isolement social chez les personnes âgées représente un danger bien réel. En effet, il a généralement des conséquences néfastes sur la santé physique, mais aussi sur les capacités cognitives puisqu’il contribue au déclin de ces dernières.

Selon le Conseil national des aînés, les personnes qui vivent seules ont de 4 à 5 fois plus de risque de se faire hospitaliser. L’isolement social peut en effet accélérer la perte d’autonomie.

Chez les aînés, l’isolement social est lié à :

  • Un plus grand risque de démence ;
  • Un niveau supérieur de dépression ;
  • Une augmentation de la douleur et de la fatigue chroniques ;
  • Un plus grand risque de maltraitance ;
  • Une augmentation de l’incidence des maladies cardiovasculaires ;
  • Une diminution des capacités physiques et de l’autonomie.

Une intervention adaptée en travail social pour réduire les risques

Ce qu’il est important de comprendre, c’est qu’il faut agir dès que surviennent des facteurs susceptibles d’entrainer ou de contribuer à l’isolement social. On doit agir en amont, c’est-à-dire avant que l’isolement ait des conséquences néfastes sur la santé d’une personne âgée. Par exemple, à la mort du conjoint, on peut prendre les devants afin d’éviter que la personne tombe dans la spirale de l’isolement.

C’est là que l’intervention en travail social s’avère très pertinente. En effet, le travailleur social peut offrir un soutien très concret afin de permettre à une personne de s’adapter aux circonstances qui sont changeantes dans sa vie. On peut ainsi bien prendre conscience des risques d’isolement et prendre les mesures nécessaires pour prévenir ce dernier. Le travailleur social peut notamment diriger l’aîné vers des ressources qui lui permettront de continuer à faire les activités qui comptent pour lui, qu’il s’agisse par exemple d’aller à la messe, de se rendre au centre commercial, ou simplement de demeurer autonomes pour faire ses courses. Ces petits changements peuvent faire une grande différence dans la prévention de l’isolement.

 

Les travailleurs sociaux de Clinique GO™ offrent un service de consultation en ligne en travail social. Si vous êtes inquiet qu’un proche souffre d’isolement, n’hésitez pas à faire appel à nos services.

Francis-Desjardins Approuvé par Francis Desjardins
Président et physiothérapeute depuis 1994.
Francis Dejardins