Apnée du sommeil : notre approche à domicile

Le traitement de l'apnée du sommeil

L’apnée du sommeil est une condition dont on entendait très peu parler il y a quelques années. Or, depuis quelque temps, on cherche davantage à sensibiliser la population, et pour cause ! En effet, l’apnée du sommeil peut, avec le temps, entrainer de graves conséquences sur la santé et le bien-être des personnes qui en souffrent. Malgré cela, la condition demeure sous-diagnostiquée…

 

Pour nous en apprendre plus sur l’approche à domicile de Clinique GO™ pour le diagnostic et le traitement de l’apnée du sommeil, nous avons posé quelques questions à Priscilla Moyal. L’équipe de techniciens en apnée du sommeil dont fait partie Mme Moyal collabore avec Clinique GO™.

 

D’abord, comment décrire l’apnée du sommeil ?

Le syndrome d’apnée du sommeil provoque une diminution de l’approvisionnement en oxygène à cause de pauses respiratoires, lesquelles sont causées par un relâchement des muscles du pharynx et de la région du cou. Les pauses respiratoires envoient un signal au cerveau qui entraine le réveil, ce qui peut se produire plusieurs fois dans une même heure, et donc des dizaines de fois par nuit de sommeil.

 

Vous retrouverez une description complète des symptômes et des facteurs de risques associés au syndrome de l’apnée de sommeil en cliquant ici.

 

Pourquoi est-ce si important de procéder au dépistage de l’apnée du sommeil ?

L’apnée du sommeil toucherait jusqu’à 25 % des hommes canadiens, et 10 % des femmes. Or, la grande majorité de ces personnes ignorent qu’elles en sont atteintes… En l’absence d’une prise en charge adéquate, elles s’exposent aux conséquences associées à l’apnée du sommeil, soit une augmentation de la prévalence des maladies cardiovasculaires, de même qu’aux risques d’accident associés au manque de sommeil.

 

Une prise en charge adéquate de l’apnée du sommeil réduit généralement les conséquences qui y sont associées de façon considérable, en plus de permettre de retrouver une bonne qualité de sommeil.

 

Qui devrait envisager un test de dépistage de l’apnée du sommeil ?

Selon Mme Moyal, le dépistage devrait devenir un automatisme pour les personnes qui sont soucieuses de leur santé, et particulièrement pour celles qui font partie des groupes de personnes à risque : celles souffrant d’obésité ou de diabète, les personnes qui ont un cou épais, qui souffrent d’hypertension…

 

Également, il est pertinent de surveiller les symptômes qui sont associés à l’apnée du sommeil, puisque ceux-ci devraient vous pousser à consulter votre médecin pour savoir s’il est pertinent de procéder au test de dépistage dans votre cas précis. Ronflements fréquents et sonores, mauvaise qualité de sommeil récurrente, maux de tête au réveil, irritabilité et fatigue diurnes, baisse de libido… voici des signes qui devraient vous pousser à vous renseigner sur le dépistage de l’apnée du sommeil !

 

Comment procède-t-on du dépistage de l’apnée du sommeil ?

Le test de dépistage de l’apnée du sommeil est appelé polygraphie cardio respiratoire ambulatoire et il est réalisé par un inhalothérapeute qui se déplace à votre domicile. La première chose à faire si vous soupçonnez souffrir de cette condition est de consulter votre médecin. Celui-ci pourra vous donner l’ordonnance nécessaire à la réalisation du test. Notez que Clinique GO™ offre les services à domicile d’un médecin qui pourra vous fournir l’ordonnance nécessaire.
Voici les étapes pour la réalisation d’une polygraphie :

  1. Rendez-vous avec un inhalothérapeute : le professionnel se déplace à votre domicile pour vous expliquer le fonctionnement du polygraphe pour la réalisation du test.
  2. Réalisation du test à domicile : le patient passe la nuit avec le polygraphe. Le test doit durer au moins 5 heures. Des données comme le rythme respiratoire et le rythme cardiaque sont alors enregistrées.
  3. Lecture du polygraphe et analyse : un inhalothérapeute spécialisé dans la lecture du polygraphe effectue l’analyse des données. Cette analyse est transmise à un pneumologue
  4. Rencontre avec le pneumologue : en cas d’un test positif, la personne rencontre le pneumologue qui va prescrire le traitement approprié, le plus souvent avec une machine CPAP (le rendez-vous avec le pneumologue est couvert par la RAMQ).
  5. Traitement et suivis : l’inhalothérapeute règle la machine CPAP pour le traitement selon les indications du pneumologue. Des suivis sont effectués de façon régulière pour assurer un traitement adéquat.

 

Pensez-vous souffrir d’apnée du sommeil ? Désirez-vous obtenir une ordonnance ou un rendez-vous pour un test de dépistage ? Contactez l’équipe de Clinique GO™ sans attendre et nous pourrons vous guider pour vous permettre d’obtenir le traitement dont vous avez besoin !

Approuvé par Francis Desjardins
Président et physiothérapeute depuis 1994.
Francis Dejardins