Rentrée scolaire : conseils de psychoéducateurs

Les psychoéducateurs peuvent intervenir dans un contexte scolaire

La rentrée scolaire est sans contredit une période tumultueuse pour les familles. Fin des vacances, retour de la routine, devoirs, nouveau professeur, nouveaux camarades… Pour les parents autant que pour les enfants, la fin de l’été et le retour sur les bancs d’école demandent certainement quelques adaptations. Or, pour certains enfants, la rentrée peut devenir un réel moment d’angoisse, notamment dans le cas de difficultés d’adaptation ou d’apprentissage. Toutefois, il faut savoir que les enfants et leurs parents ne doivent pas composer seuls avec ces difficultés et que des professionnels sont là pour les supporter durant cette période : les psychoéducateurs de Clinique GO™.

 

Dans ce qui suit, nos psychoéducateurs vous offrent quelques conseils pour faciliter la période de la rentrée et vous expliquent la pertinence de faire appel à leurs services mobiles.

 

Des conseils simples de nos psychoéducateurs pour faciliter le retour à l’école

Les psychoéducateurs sont des professionnels qui sont tout indiqués pour aider les personnes qui font face à des difficultés d’adaptation à leur milieu, quel que soit ce milieu. C’est lorsque ces difficultés se manifestent dans les comportements d’une personne qu’il s’avère pertinent de faire appel à des services en psychoéducation.

 

Les psychoéducateurs de Clinique GO™ sont des professionnels certifiés, membres en règle de leur ordre professionnel, l’OPPQ. Leur mobilité leur permet de se déplacer directement dans les milieux où les difficultés se manifestent. Dans le cas de problèmes liés à l’environnement scolaire, nos psychoéducateurs peuvent se déplacer à l’établissement scolaire de même qu’au domicile de leur client afin d’effectuer toutes les observations nécessaires à la mise en place d’un plan d’intervention parfaitement adapté.

 

Afin de prévenir les difficultés liées à la rentrée, nos psychoéducateurs souhaitaient vous offrir des conseils visant à faciliter cette période.

 

S’organiser pour un retour à la routine tout en douceur

« Organisation » devrait toujours être le mot d’ordre pour faciliter le retour sur les bancs d’école. En effet, en tant que parents, vous pouvez facilement vous assurer de faciliter la transition entre période de vacances et période scolaire en réinstallant une routine quelques jours avant la rentrée. Organisez bien vos repas, procurez-vous avec suffisamment d’avance le matériel scolaire des enfants et les articles dont ils ont besoin et, surtout, assurez-vous d’adopter une routine de style « scolaire », notamment le soir et à l’heure du coucher.

 

Si vous êtes bien préparé, il y a moins de chance que vous soyez vous-même anxieux et que vous transmettiez votre anxiété à vos enfants. Des enfants qui sont plus calmes et mieux détendus auront plus de faciliter à adopter la routine d’école, tout en s’adaptant mieux aux changements qui accompagnent la rentrée.

 

Ne pas hésiter à impliquer les intervenants scolaires de l’enfant

Lorsqu’on constate des changements dans le comportement de ses enfants en période scolaire, il peut être plus que pertinent de mettre à profit l’implication des intervenants scolaires de l’enfant. Qu’il s’agisse d’un enseignant ou d’une éducatrice, ceux-ci passent beaucoup de temps au cours de la semaine avec l’enfant et pourront partager avec vous leurs observations. De plus, certains enfants peuvent être réticents à communiquer les difficultés qu’ils rencontrent avec leurs parents, notamment par peur de les décevoir. Dans ce cas, les intervenants scolaires peuvent faciliter la communication et les échanges avec l’enfant. De plus, leur expertise et leur connaissance du milieu scolaire dans lequel gravite l’enfant peuvent s’avérer d’une aide précieuse si des professionnels externes doivent être consultés (psychoéducateur, psychologue, etc.).

 

En somme, il ne faut pas croire que les psychoéducateurs ne peuvent être consultés que dans le cas de difficultés d’apprentissage qui sont récurrentes, par exemple chez les enfants qui souffrent d’un TDA/H. En effet, des interventions ponctuelles peuvent grandement profiter aux enfants et à leur famille, et ce, même si les difficultés rencontrées sont temporaires et liées à une période de changement (rentrée scolaire, déménagement, séparation, etc.).

 

Rappelez-vous toujours qu’en faisant appel aux services mobiles de Clinique GO™, vous profiterez de l’intervention de nos psychoéducateurs directement dans les milieux où ça compte pour le bien-être de votre enfant et celui de toute votre famille !

 

yes