La méditation pleine conscience pour gérer l’anxiété

Un homme pratique la méditation pleine conscience

« Méditation pleine conscience ». Voilà un terme dont on entendait peu parler il y a quelques années. Or, il s’agit désormais d’une pratique qui gagne en popularité, notamment à cause des bienfaits qu’on lui attribue en ce qui a trait au contrôle des stress et des symptômes de l’anxiété.

 

Dans ce qui suit, nous abordons la méditation pleine conscience, ses effets sur notre corps ainsi que des conseils pour la pratiquer au quotidien.

 

La méditation pleine conscience : c’est quoi ?

La méditation pleine conscience est une approche qui se veut bénéfique pour combattre les sentiments liés au stress et à l’anxiété. En effet, on a tendance à vivre à un rythme effréné, tout en ressassant le passé ou en anticipant le futur. Cela nous empêche d’être conscients du moment présent, des sensations et des émotions actuelles, ce qui nuit à notre bien-être.

 

Ainsi, le principe de pleine conscience est de se concentrer sur le moment présent afin d’être pleinement en contact avec nos pensées, nos émotions et notre environnement. On cherche à éviter de se laisser distraire et accabler par les émotions négatives liées à ce qui pourrait se produire ou à ce qui s’est produit dans le passé. En focalisant notamment sur les sensations captées par nos 5 sens dans le moment présent, on peut mieux éviter ou chasser les pensées négatives.

 

Ainsi, la méditation pleine conscience consiste la plupart du temps à s’arrêter, à prendre le temps de se concentrer sur nos émotions et sensations du moment présent, notamment en prenant de grandes respirations. La méditation pleine conscience peut être pratiquée de façon plus formelle, c’est-à-dire lors de moments réservés à la méditation (en position assise, pendant la marche, pendant une activité sportive comme le yoga). Or, la pratique de la méditation pleine conscience peut être plus informelle, c’est-à-dire représenter une façon d’aborder les activités et les tâches de la vie quotidienne.

 

Les effets de la respiration sur le système nerveux parasympathique

La respiration profonde et ralentie est un principe important de la pleine conscience. En effet, lorsqu’on ralentit notre respiration, on active le système nerveux parasympathique. Ce dernier est lié à une réponse de relaxation dans notre corps : le rythme cardiaque et le rythme respiratoire sont ralentis. Ainsi, lorsqu’on pratique la méditation pleine conscience, le fait de se concentrer sur la respiration aide à diminuer les signaux du stress envoyés à l’organisme.

 

C’est d’ailleurs pourquoi la respiration fait partie intégrante de plusieurs types de méditation, mais aussi d’activités comme le yoga et le tai-chi, qui visent à avoir une meilleure conscience de notre corps.

 

Les bienfaits de la méditation pleine conscience

La méditation pleine conscience peut avoir plusieurs bienfaits sur le bien-être physique et psychologique, notamment :

  • En aidant à faire face aux épisodes stressants et en contrôlant les symptômes anxieux ;
  • En contrôlant les émotions négatives, les épisodes dépressifs, les attaques de panique, etc. ;
  • En réduisant certains symptômes physiques liés au stress (maux de tête, malaises digestifs, trouble du sommeil, fatigue, etc.) ;
  • En améliorant l’attention et la concentration ;
  • En contrôlant les symptômes de la douleur chronique ;
  • En réduisant les risques de maladies cardiovasculaires.

 

Comment pratiquer la méditation pleine conscience ?

Plusieurs exercices de respiration peuvent être pratiqués en méditation pleine conscience. Mis à part ceux-ci, voici des conseils à mettre en pratique pour intégrer la pleine conscience aux activités du quotidien :

  • Lorsque vous avez un moment d’attente (file au magasin, trafic dans l’auto, etc.), portez votre attention sur votre respiration afin d’en contrôler ou d’en ralentir le rythme. Évitez de porter votre attention sur votre cellulaire, de changer de poste de radio, etc.
  • Lors des activités du quotidien (préparation des repas, douche, etc.), prenez le temps de prendre conscience des sensations ressenties par vos 5 sens au moment présent. Qu’est-ce que vous voyez ? Que sentez-vous ? Quelles textures pouvez-vous toucher ?
  • Lorsque vous mangez, portez votre attention sur les saveurs, les odeurs et les textures.
  • Devant une situation stressante, prenez le temps de vous concentrer sur les émotions négatives et de les identifier pour vous aider à mieux les laisser aller et à ne pas vous y accrocher.
  • Constater comment vous vous sentez face à un événement contrariant ou stressant peut vous aider à éviter de réagir impulsivement.

En somme, le principe de la méditation pleine conscience est de s’arrêter pour prendre conscience du moment présent, de l’environnement et de sensations. Combiné à des exercices de respirations, cela peut s’avérer très bénéfique pour mieux contrôler le stress, les émotions négatives qui y sont liées et leurs effets sur la santé !

 

Francis-Desjardins Approuvé par Francis Desjardins
Président et physiothérapeute depuis 1994.
Francis Dejardins