La sédentarité au travail : des conseils pour contrer ses effets sur la santé

La sédentarité au travail est dangereuse

La sédentarité représente un véritable fléau pour la santé, et ce, autant que d’autres problèmes dont on parle davantage, tels une mauvaise alimentation ou le tabagisme. Avec le travail de bureau qui est de plus en plus répandu, les Canadiennes et Canadiens sont de plus en plus exposés aux effets négatifs de la sédentarité sur la santé. Pourtant, des habitudes faciles à adopter et simples à mettre en place peuvent aider à les prévenir.

 

Dans ce qui suit, nos kinésiologues abordent l’enjeu de la sédentarité qui touche particulièrement les travailleurs du bureau ainsi que ses conséquences pour la santé. Retrouvez également des conseils pour éviter la sédentarité.

 

Sédentarité : la situation actuelle

Dans le domaine de la santé, la sédentarité désigne un manque d’activité physique, qui est directement lié au fait qu’on demeure dans une position assise pendant une bonne partie de la journée. Selon les résultats de l’Enquête canadienne sur les mesures de santé réalisée en 2012 et 2013, les adultes canadiens passeraient près de 10 heures par jour, lors de leur période d’éveil, en position assise à réaliser des activités sédentaires. Travailler à un bureau, conduire un véhicule ou prendre l’autobus, s’asseoir sur le canapé pour regarder la télévision… Il est facile lorsqu’on est un travailleur de bureau de passer une trop grande partie de la journée en position assise.

 

De ce fait, la même enquête révélait que 76 % des hommes adultes et 79 % des femmes ne sont pas suffisamment actifs, c’est-à-dire qu’ils ne respectent pas les recommandations des experts en matière de pratique de l’activité physique. Rappelons que l’OMS recommande aux adultes de faire au moins 150 minutes d’activité physique sur une base hebdomadaire.

 

Les conséquences de la sédentarité

Les conséquences du manque d’activité physique sont nombreuses, autant pour la santé physique que pour la santé mentale. Les personnes qui font du travail de bureau sont d’autant plus exposées à ces conséquences, comme elles ont plus de risque d’être sédentaires.

  • Une mauvaise posture de travail prolongée, qui entraine des déséquilibres musculosquelettiques ;
  • Des douleurs au niveau des articulations, un manque de flexibilité, voire un risque accru de développer des problèmes comme l’arthrite ;
  • Une diminution de la masse musculaire et de la masse osseuse ;
  • Un risque accru de souffrir d’embonpoint ou d’obésité ;
  • Une augmentation de l’incidence des maladies cardiovasculaires ;
  • Une augmentation de l’incidence de certains cancers, notamment le cancer colorectal ;
  • Une diminution du niveau d’énergie global, un sommeil de moins bonne qualité, une augmentation du stress, etc.

 

Comment prévenir la sédentarité ?

Pour éviter les conséquences mentionnées ci-haut, il est important d’être actif au quotidien, en plus d’éviter les comportements sédentaires. Pour ce faire, quelques trucs peuvent être mis en pratique :

  • Favoriser les déplacements actifs (marche, jogging, vélo) pour se rendre au travail ou lors des activités du quotidien ;
  • Emprunter les escaliers plutôt que l’ascenseur lorsque c’est possible ;
  • Pratiquer 30 minutes d’activité physique de niveau modéré à élevé, au moins 5 fois par semaine ;
  • Favoriser une bonne posture de travail lorsqu’on est assis à un bureau aide à prévenir les problèmes musculosquelettiques. Les ergonomes de Clinique GO™ peuvent intervenir pour vous aider à optimiser votre position de travail, même par le biais de la téléconsultation ;
  • Prendre une pause d’environ 5 minutes chaque heure de travail. En profiter pour faire une petite marche, faire des étirements, aller parler à un collègue, etc. ;
  • Pratiquer une activité physique sur l’heure du lunch ;
  • Encourager les initiatives et les activités sportives au sein de votre environnement de travail (cours en groupe, club de course, etc.), ou en parler à la personne responsable.

 

Un coup de pouce de la part de l’équipe de Clinique GO™

Parmi les nombreux professionnels de la santé qui composent l’équipe mobile de Clinique GO™, on retrouve notamment les kinésiologues. Ces professionnels de l’activité physique peuvent intervenir auprès de personnes de tous âges afin de les aider à intégrer l’activité physique à leur quotidien, de façon entièrement sécuritaire. Dans un contexte de prévention des effets de la sédentarité, un kinésiologue pourra évaluer vos activités quotidiennes et vous recommander les meilleures façons d’inclure la pratique d’activités physiques à ces dernières. N’hésitez pas à faire appel à leurs services !

 

Francis-Desjardins Approuvé par Francis Desjardins
Président et physiothérapeute depuis 1994.
Francis Dejardins