Réduire les conséquences de la perte auditive liée à l’âge

La perte auditive liée à l’âge est un phénomène répandu. En effet, on estime qu’une personne sur trois est aux prises avec des problèmes d’audition à l’âge de 65 ans. À partir de 75 ans, ce nombre passe à une personne sur deux ! On appelle ce phénomène la presbyacousie, c’est-à-dire le vieillissement normal de l’oreille qui entraine une perte auditive.

 

Bien qu’elle soit courante chez les personnes âgées, la presbyacousie ne doit pas pour autant être banalisée, bien au contraire ! La perte auditive peut avoir de nombreux effets négatifs sur la santé psychologique et cognitive et c’est pourquoi il est important de la prendre en charge le plus tôt possible. Claudy Bourgeois, audiologiste au sein de l’équipe de Clinique GO™ a fait pour nous la lumière sur cet enjeu.

 

Quelles sont les conséquences de la perte auditive lorsqu’elle n’est pas prise en charge ?

Avant toute chose, il faut être conscient qu’une perte auditive affectera généralement beaucoup la qualité de vie d’une personne, surtout si elle n’est pas traitée. Lorsqu’on souffre d’une baisse de l’acuité auditive, on doit faire des efforts supplémentaires pour comprendre un interlocuteur, la télévision ainsi que toute information sonore. Cela demande beaucoup plus d’énergie que pour une personne qui a toutes ses capacités auditives. Les effets sur la santé psychologique sont également importants : fatigue, colère, frustration, baisse de l’estime personnelle, anxiété face à certains contextes sociaux, etc.

 

À cause des difficultés rencontrées, les personnes qui souffrent d’une perte auditive ont souvent tendance à éviter certaines activités et certains loisirs qui étaient autrefois appréciés. Elles tendent donc à s’isoler socialement, ce qui ne fait qu’exacerber la détresse psychologique qui est vécue, et peut même mener jusqu’à la dépression dans certains cas.

 

Également, de récentes études ont établi un lien entre la perte auditive non traitée et le déclin des capacités cognitives. Il y aurait un risque accru de souffrir de démence et/ou que la démence se manifeste plus tôt à cause d’une perte auditive non traitée.

 

Comment diminuer les conséquences de la perte auditive ?

Pour « traiter » la perte auditive et pour pallier ses effets, on a généralement recours à des appareils auditifs. Néanmoins, ceux-ci ne peuvent permettre de recouvrer totalement les capacités auditives, d’où l’importance de mettre en place des stratégies de communication. Dans cette optique, il est pertinent d’avoir recours aux services d’un audiologiste. Ce dernier pourra venir en aide à la personne qui souffre d’une perte auditive pour l’adapter aux différents environnements et contextes d’écoute, et ce, afin de réduire à un minimum les effets néfastes de la presbyacousie sur son fonctionnement au quotidien.

 

La perte auditive s’installe souvent de manière progressive sur plusieurs années et il peut donc être difficile de réaliser l’ampleur de ses impacts. L’audiologiste s’avérera donc d’une aide précieuse pour faire prendre conscience à la personne de l’étendue des conséquences de sa perte auditive sur sa vie. Pour cela, il devra dans un premier temps identifier les difficultés vécues et leurs impacts au quotidien, par exemple la frustration, la fatigue excessive en fin de journée, etc. À la lumière de ses observations, l’audiologiste pourra proposer l’application de différentes stratégies de communication, en expliquant à son client le contexte précis dans lequel ces stratégies s’inscrivent et la manière de les mettre en application.

 

Ces stratégies, combinées ou non au port d’appareils auditifs, vont idéalement permettre à la personne de continuer à mener une vie active et de pratiquer les activités qu’elle aime, toujours dans le but d’éviter l’isolement social et le déclin cognitif.

 

Que sont les stratégies de communication ?

Les stratégies de communication s’adressent à la personne malentendante, mais également à son entourage. Elles visent à réduire les bris de communications qui sont rencontrés lors des échanges. Il s’agit par exemple de s’aider de la lecture labiale (lire sur les lèvres), de demander de reformuler les mots mal compris, de choisir un environnement bien éclairé, etc.

 

En somme, il est important de comprendre que la perte auditive est un problème sérieux qu’il faut à tout prix éviter de banaliser. Il est peut-être normal que l’audition se dégrade en vieillissant, mais il n’est pas normal de ne rien faire face à ces difficultés !

 

Pour plus d’information et pour découvrir les stratégies de communication adaptées à votre situation particulière, nous vous invitons à consulter les audiologistes de Clinique GO™. Leurs qualifications permettent à toutes les personnes qui sont aux prises avec une perte auditive de mieux vivre avec cette dernière !