Conseils d’une nutritionniste pour bien s’alimenter en vieillissant

Un nutritionniste peut donner des judicieux conseils aux personnes âgées

Bien s’alimenter devient une préoccupation importante chez plusieurs personnes en vieillissant. En effet, les aînés ont intérêt à porter une attention particulière à certains aspects de leur alimentation, puisque cela a un impact direct sur la prévention de bon nombre de maladies chroniques et de problèmes de santé qui les touchent particulièrement.

 

Les nutritionnistes de Clinique GO™ souhaitaient donc faire le point sur les aspects les plus importants reliés à l’alimentation en vieillissant.

 

Un mot sur nos services mobiles en nutrition

Nos nutritionnistes à domicile peuvent se déplacer dans plusieurs lieux pour offrir des conseils alimentaires, et ce, pour combler plusieurs besoins, dont voici quelques exemples : prévention et contrôle de certaines pathologies (diabète, maladies cardiovasculaires, etc.), perte de poids ou maintien d’un poids santé, nutrition pour sportifs.

 

Pour offrir des conseils judicieux aux personnes âgées qui désirent conserver une bonne condition physique et prévenir des problèmes de santé, un nutritionniste peut se déplacer à domicile, en résidence pour aînés, mais aussi en CHSLD pour combler certains besoins spécifiques.

 

Des conseils adaptés aux besoins des aînés venant d’un nutritionniste

Lorsqu’on vieillit, les besoins nutritionnels changent puisque l’apport calorique nécessaire devient moins élevé, ce qui est important de prendre en considération pour le maintien d’un poids santé. De plus, plusieurs personnes voient leur appétit diminuer considérablement, ce qui peut, à long terme, entrainer des carences nutritionnelles qui peuvent avoir un impact direct sur plusieurs aspects reliés à la condition physique.

 

Pour composer avec ces changements importants en vieillissant, il faut porter une attention particulière à certains aspects de son alimentation et suivre les recommandations du Guide alimentaire canadien. En ce sens, voici quelques conseils d’une nutritionniste de notre équipe.

 

Protéines

Manger suffisamment de protéines est d’une première importance lorsqu’on vieillit, d’autant plus que la perte de masse musculaire commence dès l’âge de 30 ans, et qu’elle s’accentue considérablement à partir de 50 ans. Les protéines jouent un rôle essentiel pour la santé des muscles, qui eux ont un impact direct sur plusieurs aspects : la force, l’équilibre, la santé des os et des articulations… Or, si on ne mange pas suffisamment de protéines, notre organisme puise alors son énergie directement dans les réserves musculaires, ce qui accentue la perte liée à l’âge.

 

Assurez-vous de consommer une quantité suffisante de protéines à chaque repas (environ 20 grammes). Les aliments qui en contiennent sont : viandes et volailles, poissons et fruits de mer, légumineuses, produits laitiers, œufs et tofu, noix et graines.

 

Fibres

Les fibres alimentaires sont essentielles au maintien d’une bonne santé digestive. En consommer suffisamment sur une base quotidienne (21 g pour les femmes et 30 g pour les hommes) permet notamment de prévenir la constipation, qui est un problème courant chez les personnes âgées.

 

Nous vous invitons à consulter cet article sur notre blogue qui est entièrement dédié aux bienfaits des fibres alimentaires et aux façons de les inclure à l’alimentation. Ces conseils vous sont aussi offerts par une nutritionniste.

 

Calcium

C’est bien connu, le calcium permet de garder des os et une dentition solides, en plus d’assurer le fonctionnement des muscles. Au moins 3 portions quotidiennes de produits laitiers, ou d’aliments enrichis en calcium, sont nécessaires pour un bon apport en ce nutriment important. Le calcium se retrouve aussi dans certains poissons (sardines), certaines noix (amandes, noix du Brésil), dans le tofu, et dans certains légumes verts (brocoli).

 

Boire suffisamment d’eau

Même lorsqu’on vieillit, la règle ne change pas : on doit s’assurer de boire environ 2 litres de liquide par jour (équivalent à environ 8 verres d’eau), et ce, à moins qu’on souffre d’une condition particulière qui représente une contre-indication à cette affirmation. L’eau comme telle, mais aussi les boissons chaudes, les soupes, le lait et d’autres liquides (peu ou pas sucrés) sont une bonne façon de rester bien hydraté, ce qui est très important pour le bon fonctionnement du corps.

 

Comment stimuler l’appétit ?

Comme nous l’avons mentionné, notre appétit tend à diminuer considérablement lorsqu’on vieillit. Or, ça ne veut pas dire qu’on doit ne doit pas bien s’alimenter. Nous terminons cet article en offrant quelques conseils qui ont pour but de stimuler l’appétit :

  • Manger à des heures fixes permet de régulariser les signaux de faim envoyés par le corps et de stimuler l’appétit à l’heure des repas ;
  • Être actif physiquement est une excellente façon de stimuler l’appétit ;
  • Bien assaisonner les aliments permet de rehausser leur saveur et donne envie de manger davantage ;
  • Gardez des aliments faciles à grignoter et bons pour la santé à porter de la main (noix, craquelins, yogourts, etc.). Certaines personnes qui ont moins d’appétit ont avantage à manger de plus petits repas et plusieurs collations tout au long de la journée.

 

Pour obtenir des conseils personnalisés pour maintenir une bonne alimentation, ou encore si vous avez des préoccupations particulières liées à votre santé, les nutritionnistes de Clinique GO™ sont des alliés de choix. N’hésitez pas à faire appel à leurs services !

 

Approuvé par Francis Desjardins
Président et physiothérapeute depuis 1994.
Francis Dejardins