Le syndrome du tunnel carpien, l’ergonomie à la rescousse !

syndrome_tunnel_carpien_ergonomie_Montreal

Le syndrome du tunnel carpien est une affection du poignet, de la main et des doigts qui peut s’avérer très douloureuse et incapacitante pour ceux qui en souffrent. Il peut être causé par plusieurs facteurs et peut se produire chez des individus de tous les âges.

 

Heureusement, les conseils d’un professionnel de l’ergonomie peuvent aider à prévenir l’apparition du syndrome du tunnel carpien, tout en limitant l’étendue des symptômes et les risques de complication chez les individus qui sont déjà aux prises avec le syndrome.

 

Qu’est-ce que le tunnel carpien ?

Le tunnel carpien est un canal étroit qui se trouve à la surface antérieure du poignet. Il est entouré des os du poignet et c’est par ce canal que passent le nerf de la main ainsi que les tendons des muscles qui nous permettent de fléchir les doigts. Le nerf de la main transmet l’information du cerveau vers cette dernière pour l’exécution des mouvements, mais également l’information de la main au cerveau en ce qui a trait aux sensations. Tous les doigts de la main, sauf le petit doigt, sont contrôlés par ce nerf.

 

Le syndrome du tunnel carpien est causé par une augmentation de la pression sur le nerf et les tendons qui se trouvent dans le canal. Cette augmentation peut être causée par plusieurs éléments.

 

Qu’est-ce qui cause le syndrome ?

Le syndrome peut être causé par des facteurs liés aux occupations professionnelles ou liés à la pratique d’un sport ou d’un loisir, notamment :

  • Des mouvements du poignet exécutés à répétition, par exemple lors de travail sur une chaîne de montage ;
  • Une posture prolongée du poignet exerçant une pression sur le nerf, par exemple lorsqu’on manipule une souris d’ordinateur ;
  • L’utilisation répétée d’outils vibrants ;
  • L’exécution de gestes qui demandent un effort important du poignet et de la main.

 

Le syndrome du tunnel carpien peut également être causé par des facteurs liés à une condition physique, soit :

  • Un traumatisme, comme une fracture du poignet ;
  • Des problèmes médicaux, comme la polyarthrite rhumatoïde ou le diabète ;
  • Un kyste ou une tumeur qui se forme au niveau du poignet ;
  • La rétention d’eau ;
  • Une condition physique entraînant un dérèglement hormonal, par exemple la ménopause ou une grossesse.

 

 

Qui est à risque ?

Les travailleurs qui doivent exécuter des mouvements qui sont exigeants pour les mains ou les poignets, ou encore des mouvements répétitifs, sont particulièrement à risque de développer le syndrome. Parmi ceux-ci, on retrouve les travailleurs de la construction, les serveurs, les ouvriers et ceux qui travaillent à l’ordinateur.

 

Les gens pratiquant des sports ou des loisirs demandant des mouvements répétitifs des mains et des poignets sont également à risque, notamment ceux qui pratiquent le golf ou le tennis, de même que les jardiniers et ceux qui jouent aux jeux vidéo.

 

Les personnes aux prises avec une maladie non contrôlée comme l’arthrite ou le diabète sont aussi à risque, de même que les femmes enceintes ou ménopausées.

 

Comment se manifeste le syndrome ?

Le syndrome du tunnel carpien peut se manifester sous plusieurs formes, les principales étant :

  • Une douleur au poignet et aux doigts de la main. Cette douleur peut irradier jusqu’à l’avant-bras, voire même à l’épaule ;
  • Une sensation d’engourdissement ou de picotement au pouce, à l’index et au majeur qui peut être ressentie dans toute la main ;
  • Une diminution de la sensibilité dans les doigts, notamment à la chaleur ou au froid ;
  • Des difficultés à manipuler certains objets.

 

Il est important de noter que l’intensité des symptômes a tendance à augmenter durant la nuit, de même que durant l’exécution des mouvements à l’origine du mal. Dans les cas extrêmes, une chirurgie de décompression pourra être nécessaire. C’est pourquoi la prévention prend tout son sens, en plus d’augmenter l’efficacité et le plaisir au travail.

Comment prévenir le syndrome ?

Les conseils d’un professionnel en ergonomie vous aideront à prévenir l’apparition du syndrome. Il pourra notamment vous donner des conseils quant à vos positions de travail et aux meilleures façons d’exécuter tel ou tel geste. Il pourra aussi vous conseiller des exercices d’étirements à réaliser lors de l’exécution des tâches susceptibles de causer l’apparition du syndrome. L’adaptation du poste de travail pourrait aussi être une solution peu couteuse, mais très efficace puisque différents outils pratiques, tout en étant esthétiques, existent désormais sur le marché.

 

Que vous soyez réceptionniste, agent de bureau, livreur, technicien ou personnel-cadre, l’ergonomie personnalisée en milieu de travail peut vous rapporter gros ! Clinique GO™ offre des services d’ergonomie à domicile ou en entreprise. Ainsi, nos professionnels se déplacent au lieu qui est à l’origine même du problème, pour vous évaluer lors de l’exécution de vos tâches. Ils peuvent ensuite vous offrir leurs conseils pour vous éviter de causer trop de pression à votre tunnel carpien (et même ailleurs sur votre corps) et ainsi de souffrir de ce désagréable syndrome.

 

yes