Soulager les patients en fin de vie

Clinique Go offre des services pour soulager les patients aux soins palliatifs

Avoir un proche aux soins palliatifs est une épreuve qui n’est jamais facile à accepter. Toutefois, malgré les sentiments qu’une telle situation peut faire resurgir, plusieurs approches complémentaires peuvent être choisies afin que le patient en fin de vie puisse voir ses douleurs allégées et son confort amélioré. La physiothérapie, la massothérapie, l’ostéopathie, l’acupuncture, l’ergothérapie et la psychologie sont toutes des disciplines pouvant être bénéfiques pour les patients et leur famille, autant sur le plan physique que psychologique.

Découvrons de quelle façon les professionnels issus de ces disciplines peuvent aider les patients en fin de vie, selon leurs capacités et endurance tout en respectant leurs souhaits.

 

Qu’entend-on par soins palliatifs ?

Selon le Réseau des soins palliatifs du Québec, les soins palliatifs constituent « l’ensemble des soins actifs et globaux dispensés aux patients atteint d’une maladie avec un pronostic réservé ». En d’autres mots, ce sont les soins dispensés à un patient atteint d’une maladie se trouvant à un stade avancé et qui a peu de chance de survis à plus ou moins long terme.

L’objectif des soins palliatifs est avant tout de soulager le patient de sa douleur et des autres symptômes physiques que sa maladie provoque. On souhaite donc conférer une qualité de vie raisonnable au patient à un moment qui se veut être la fin de sa vie, et ce, grâce à l’intervention de différents professionnels de la santé.

Les soins palliatifs nécessitent en effet le travail conjoint d’une équipe multidisciplinaire. Devant la sombre réalité que peut représenter la mort, ces soins doivent servir à la fois de processus de soulagements des symptômes physiques que des craintes et angoisses du patient et de ses proches.

 

L’intervention en physiothérapie

Pour intervenir auprès d’un patient en fin de vie, le physiothérapeute devra d’abord faire une évaluation sommaire selon l’endurance du patient pour comprendre les douleurs et les inconforts qu’il ressent et pour évaluer ses capacités notamment cardiorespiratoires. En effet, il n’est pas rare que ces patients aient des troubles respiratoires sous forme d’essoufflement ou d’encombrement, ce qui ajoute à l’angoisse qu’ils ressentent durant cette période difficile.

Grâce à différentes techniques comme le massage, le drainage lymphatique et les apprentissages pour contrôler le souffle et la respiration, le physiothérapeute pourra faire diminuer les douleurs et les angoisses du patient. Des techniques comme la mobilisation active et passive pourront permettre au patient de conserver une meilleure mobilité de ses membres et de son corps.

 

L’intervention en massothérapie

La massothérapie, au même titre que la physiothérapie, doit permettre au patient de voir ses douleurs diminuer et de le rendre plus confortable. De plus, les contacts physiques lors des traitements ont un des effets bénéfiques sur le plan psychologique. Les patients aux soins palliatifs peuvent en effet se sentir seuls et isolés. Des massages, dispensés par des professionnels, doivent permettre à la fois au patient de voir ses douleurs diminuer, tout en lui conférant un contact humain si important. Une qualité du sommeil améliorée ainsi qu’une meilleure relaxation et une diminution de l’angoisse pourront aussi en découler.

 

L’intervention en ostéopathie

L’ostéopathe vise à avoir une vision globale de l’état de son patient afin de comprendre la source des troubles fonctionnels que provoque sa maladie. Ce professionnel intervient afin de relâcher les tensions présentes dans le corps du patient, dans le but de redonner la mobilité aux différents systèmes qui le composent.

De cette façon, l’intervention en ostéopathie peut permettre de soulager les douleurs musculaires et articulaires, mais aussi de soulager les tensions au niveau des organes, par exemple ceux du système digestif, en utilisant différentes techniques de stimulation.

 

L’intervention en acupuncture

L’acupuncture a fait ses preuves auprès des patients atteints d’un cancer, permettant de stimuler le système immunitaire et de soulager les symptômes provoqués par les traitements de radiothérapie et de chimiothérapie.

L’intervention d’un acupuncteur est tout aussi bénéfique pour les patients aux soins palliatifs, leur permettant de voir certains symptômes liés à leur maladie diminuer, tout en aidant à mieux gérer l’anxiété. On peut donc affirmer que l’acupuncture a des effets bénéfiques, autant physiquement que psychologiquement.

 

L’intervention en ergothérapie

L’ergothérapeute, quant à lui, peut intervenir pour améliorer la qualité de vie des patients aux soins palliatifs. Par des techniques de relaxation et d’économie d’énergie, il peut conseiller les patients et les aidants sur différents aspects leur permettant de voir leur niveau de fatigue diminuer. Grâce à des aides techniques d’adaptation du domicile, il peut aider le patient à conserver une meilleure autonomie fonctionnelle et cognitive au fur et à mesure des incapacités qui surgissent (prévention des plaies de lit, matelas curatif, adaptations au lit, à la salle de bain et à la toilette, adaptations autour du lit pour rendre plus facile les soins d’hygiène, etc.).

 

L’intervention en psychologie

Le psychologue peut accompagner le patient et ses proches durant tout le processus de perte d’autonomie souvent progressif. Aussi, différentes discussions et échanges pourront être initiés pour vivre du mieux possible chacune des étapes de deuil qu’impose la maladie et les soins palliatifs.

Les soins palliatifs doivent s’inscrire en tant qu’intervention multidisciplinaire de professionnels de la santé issus de différentes disciplines. Leurs interventions doivent permettre au patient de conserver la meilleure qualité de vie possible, et ce, malgré l’incidence de sa maladie sur sa santé et des deuils qui surgissent durant ce moment difficile. La famille et les aidants naturels s’en trouveront par le fait même soutenus.

L’équipe multidisciplinaire de Clinique GO™ met à la disposition des patients en fin de vie, de leur famille et des aidants tous ces professionnels. En se déplaçant chez la personne malade (à domicile ou en maison de soins palliatifs), leurs  interventions permettront d’obtenir les soins adaptés pour offrir un meilleur soulagement, un meilleur confort, et espérons le, un meilleur état d’esprit face à la mort. Les professionnels de Clinique GO™ ont l’habitude de travailler en collaboration avec les CLSC, les médecins, les infirmières et tout autre membre du personnel soignant et ce dans le plus grand respect. Si l’un de vos proches se retrouve dans une telle situation, ces quelques conseils pourront vous aider à l’accompagner durant ses derniers jours de sa vie et favoriser un meilleur état physique et psychologique.

Contactez-nous pour savoir comment nos professionnels peuvent intervenir auprès de votre être cher.

yes