L’évaluation de la conduite automobile en ergothérapie

Ergotherapie_Evaluation_conduite_Auto_Montreal

Saviez-vous les professionnels de la santé (médecins, ergothérapeutes) sont tenus de faire une déclaration à la Société de l’Assurance Automobile (SAAQ) pour toutes les personnes qui ont récemment subi un changement à leur condition physique ou mentale, lorsque ce dernier pourrait avoir un impact sur leur capacité à conduire? La SAAQ peut alors demander à la personne de faire évaluer ses aptitudes à la conduite automobile par un professionnel spécialement formé, c’est-à-dire un ergothérapeute.

Beverley Bacinski-Jenkins, qui est ergothérapeute au sein de l’équipe mobile de Clinique GO™ depuis 2004, a répondu à nos questions pour nous permettre de comprendre comment l’ergothérapie peut intervenir auprès des personnes qui ont besoin de se soumettre à une telle évaluation.

 

Comment l’expertise de l’ergothérapeute permet-elle d’évaluer la conduite automobile?

Grâce à sa formation et à son expérience, l’ergothérapeute est en mesure d’évaluer une personne afin d’avoir une vision globale de ses aptitudes, autant sur le plan fonctionnel que sur le plan perceptivo cognitif.

En ayant une bonne connaissance des habiletés requises pour conduire un véhicule de façon autonome et sécuritaire, l’ergothérapeute peut évaluer si son client répond aux critères. Il est donc le professionnel indiqué pour déterminer si un conducteur est à risque et pour mettre sur pieds un plan d’intervention pour réduire les facteurs de risque.

 

Auprès de quels types de clientèle intervenez-vous le plus fréquemment?

La grande majorité des personnes que nous rencontrons sont des gens âgés, dont certains présentent leurs premiers signes de démences. En tant qu’ergothérapeutes, nous devons évaluer si la personne a toujours les habiletés cognitives, physiques, et perceptuelles pour conduire un véhicule sans risquer de mettre sa vie et la vie d’autrui en danger.

Il est important de savoir que les aînés de 75 ans doivent être évalués par un médecin, qui doit devoir confirmer leur état de santé. Dans certains cas, le médecin peut demander une évaluation plus approfondie, laquelle est effectuée par un ergothérapeute. Une évaluation médicale est également requise chez les aînés de 80 ans, puis tous les deux ans par la suite.

En tant qu’ergothérapeutes, nous sommes également amenés à évaluer des clients qui sont aux prises avec des limitations physiques en raison de troubles neurologiques. Les personnes qui ont subi, par exemple, un accident vasculaire cérébrale ou un traumatisme crânien peuvent devoir obtenir une évaluation lorsque leurs habiletés se sont détériorées. En bref, toutes les personnes qui présentent une limitation physique, mentale ou cognitive peuvent devoir obtenir une évaluation pour pouvoir commencer ou continuer à conduire un véhicule.

 

Comment le processus de demande d’évaluation se déroule-t-il?

Selon la SAAQ, les détenteurs d’un permis de conduire doivent aviser la Société de tout changement à leur état de santé qui pourrait nuire à leur capacité de conduire de façon sécuritaire, et ce, dans les 30 jours qui suivent le diagnostic.

Il faut toutefois savoir qu’une grande partie des demandes d’évaluation viennent des professionnels de la santé qui, après avoir évalué la personne, ont des doutes quant à ses capacités. En tant que professionnels de la santé nous avons le devoir d’en aviser la SAAQ lorsque nous avons des inquiétudes sur les habiletés d’un client, spécialement quand la personne conduit encore.

De plus, n’importe quelle personne peut faire un signalement à la société, si elle a des inquiétudes face à la conduite d’un proche, d’une connaissance, et çe, de façon complètement anonyme. Les demandes d’évaluation pour la conduite automobile peuvent également parvenir de la famille de la personne, ou de la personne elle-même, sans passer par la SAAQ, si elles ont des doutes sur leurs capacités à conduire de façon sécuritaire. Ce signalement n’a pas pour but de nuire à la personne en incapacité mais de la protéger!
 

Comment se déroule une évaluation de la conduite automobile?

Il faut savoir que cette évaluation se déroule en deux parties. La première consiste en une rencontre initiale avec le client. Celle-ci a pour but d’évaluer les habiletés physiques, cognitives, et perceptuelles de la personne. L’ergothérapeute soumet alors son client à différents tests afin d’apprécier les capacités nécessaires à la conduite automobile, c’est-à-dire sa concentration, son orientation spatiale, sa coordination, ses réflexes, de même que les mouvements de ses bras, ses jambes, son tronc et son cou, etc. Cette première rencontre est également l’occasion pour l’ergothérapeute de questionner son client quant à ses habitudes de conduites, pour savoir dans quelles circonstances il conduit, ainsi que sur la place que la conduite automobile occupe dans son quotidien. La première rencontre dure entre 2 et 3 heures.

La seconde visite est l’évaluation pratique de la conduite automobile du client, avec l’ergothérapeute et un moniteur d’école de conduite. Cette partie de l’évaluation se déroule dans un véhicule adapté avec deux freins. Elle permet à l’ergothérapeute d’observer et valider les points que l’évaluation fonctionnelle a soulevés. Grâce à la combinaison de cette dernière et de l’évaluation de la conduite, nous sommes alors en mesure de fournir au patient et à la SAAQ des recommandations en lien avec la sécurité routière. Cette visite dure environ une heure.

 

Comment une évaluation de la conduite se conclut-elle?

Ce n’est pas l’ergothérapeute qui prend la décision finale quant à la possibilité pour une personne de continuer à conduire un véhicule ou non. Cette décision revient, dans tous les cas, à la SAAQ. Toutefois, nous fournissons un rapport qui peut inclure des recommandations quant aux adaptations du véhicule ou aux conditions lors desquelles la personne peut continuer à conduire. Nous pouvons également recommander à la personne une période de cours de conduite pour lui permettre de rafraichir ses techniques, ou recommander que le permis soit retiré, si la personne n’a pas les capacités d’amélioration à la conduite (ex. dans un cas de démence où la personne démontre déjà de la difficulté dans certains aspects de la conduite automobile).

 

Pourquoi les personnes qui doivent se soumettre à une évaluation de leur conduite automobile devraient-elles faire appel aux services de Clinique GO™?

L’équipe de Clinique GO™ compte plusieurs ergothérapeutes qui, comme moi, ont les aptitudes pour réaliser des évaluations de la conduite automobile auprès de patients étant aux prises avec des conditions variées.

Comme nos services sont mobiles, nous pouvons nous déplacer directement au domicile ou au milieu de travail du client pour la première rencontre et nous prenons en charge toutes les étapes nécessaires pour réaliser l’évaluation. Nos clients apprécient toujours la flexibilité et la rapidité de nos services. Tous ceux qui veulent obtenir une évaluation de leur conduite devraient se tourner vers Clinique GO™ pour obtenir un rendez-vous généralement dans un délai de 48 heures! La conduite automobile est un élément essentiel pour conserver son autonomie et renforcir l’estime de soi. Bien souvent , on ne peut se permettre d’attendre!

 

Un mot sur notre professionnelle…

Beverley Bacinski-Jenkins a gradué en 1998 de l’École de Physiothérapie et d’Ergothérapie de l’Université McGill. Elle travaille depuis 1998 en tant qu’ergothérapeute et a touché à plusieurs milieux, tels que les services à domicile, les CLSC, les CHSLD, les CRDP, et les cliniques privées de réadaptation. Ses nombreuses années d’expérience lui ont permis d’intervenir auprès de personnes présentant des conditions de santé variées. Ce qui la passionne de l’ergothérapie : le côté résolution de problèmes et la créativité qui sont associés à sa discipline!

 

yes