La kinésiologie au service des aînés

kinesiologie_aines_montreal

Kinésiologie des aînés

Ce n’est plus un secret, avoir un mode de vie actif est un facteur important pour le maintien d’une bonne santé. Cette affirmation est d’autant plus vraie pour les personnes âgées, chez qui pratiquer régulièrement des activités physiques relève d’une importance capitale pour le maintien de leur autonomie et de leurs capacités à réaliser leurs activités quotidiennes.

Nombreux sont ceux qui croient que la détérioration des capacités physique et de l’autonomie sont des conséquences normales du vieillissement. Il est vrai que plusieurs conditions ou maladies peuvent affecter la santé d’une personne et diminuer ses capacités. Toutefois, il est important de comprendre que les personnes qui sont inactives en vieillissant présentent un risque beaucoup plus élevé de voir leur condition physique diminuer, et ce, plus rapidement que ceux qui adoptent un mode de vie actif.

Des ressources existent pour permettre aux aînés de pratiquer des activités physiques adaptées à leur condition particulière. Parmi celles-ci s’inscrivent les services d’Alexandre Simoneau, kinésiologue au sein de l’équipe multidisciplinaire de Clinique GO™, qui est souvent amené à rencontrer, à leur domicile, des aînés qui cherchent à demeurer en bonne santé physique. Il a répondu à nos questions pour nous aider à comprendre la nature de ses interventions auprès de cette clientèle.

Tout d’abord, qu’est-ce qu’un kinésiologue ?

Selon la Fédération des kinésiologues du Québec, le kinésiologue est « le professionnel de la santé, spécialiste de l’activité physique, qui utilise le mouvement à des fins de prévention, de traitement et de performance ».

Grâce à sa formation, le kinésiologue possède des connaissances approfondies dans plusieurs champs d’expertise, notamment l’anatomie, la physiologie et la biomécanique du corps humain. Ses compétences lui permettent d’intervenir auprès de personnes de toutes conditions physiques pour les aider à atteindre leur objectif en ce qui a trait à leurs capacités personnelles, qu’il s’agisse d’un objectif de performance, de maintien ou d’amélioration des capacités physiques, pour ne nommer que ces exemples.

Quels sont les besoins particuliers des aînés?

L’intervention d’un kinésiologue auprès d’un aîné a pour principaux objectifs l’acquisition d’une meilleure compréhension de sa condition et l’obtention de conseils judicieux quant aux moyens et exercices à mettre en pratique pour la maintenir ou l’améliorer. Ceci de façon personnalisée (s’il s’agit d’une intervention individuelle), en fonction des capacités physiques et parfois cognitives de la personne.

En effet, l’objectif de cette intervention est de permettre à l’aîné de maintenir ses capacités cardiovasculaires, sa force et son tonus musculaire afin d’être en mesure de continuer à effectuer ses activités quotidiennes. On parle ici autant des loisirs que du maintien des acquis quant à la réalisation d’activités comme les tâches ménagères ou les déplacements. En d’autres mots, l’intervention du kinésiologue doit permettre à l’individu de maintenir son autonomie. Le kinésiologue doit veiller à ce que l’approche soit agréable et simple, pour que l’ainé développe naturellement une assiduité envers son programme et en fasse un rendez-vous à ne pas manquer!

Pour arriver à cet objectif, comment se déroulent vos interventions auprès des personnes âgées?

La première étape des interventions est de remplir un questionnaire sur l’aptitude à l’activité physique (Q-AAP). Il s’agit d’une étape essentielle auprès des aînés puisque ces derniers sont plus à risque de souffrir d’une condition, telle une maladie cardiovasculaire, pouvant affecter leur capacité à faire du sport sans s’exposer à des risques. Cette étape permet donc au kinésiologue de savoir si son patient souffre d’une condition particulière qui devrait le pousser à consulter son médecin avant de devenir plus actif.

Une fois le Q-AAP complété, le kinésiologue peut préciser avec son patient la nature de ses besoins. Cherche-t-il à maintenir ses capacités physiques ou cherche-t-il à les améliorer pour être plus fonctionnel et pour maintenant un bon niveau d’autonomie?

Une fois les besoins précisés, le kinésiologue explique à son patient des exercices qui lui permettront principalement de maintenir ou d’améliorer ses capacités cardiovasculaires ainsi que son tonus musculaire.

 

Quels genres d’activités les aînés doivent-ils privilégier?

Tout d’abord, pour maintenir une masse musculaire suffisante, il est important de réaliser des activités qui mobilisent les groupes musculaires et les os afin de renforcir ces derniers, et ce, au moins deux fois par semaine. Lors des consultations à domicile, le kinésiologue peut expliquer à son patient des exercices à réaliser en utilisant le poids de son propre corps ou bien des objets du quotidien, comme une chaise.

Ensuite, pour maintenir leurs capacités cardiovasculaires, on conseille aux aînés de réaliser des activités aérobiques d’intensité modérée, à raison de plusieurs séances à chaque semaine. Il est important de miser sur la fréquence des séances plutôt que sur leur intensité. Les activités aérobiques d’intensité modérée sont celles qui augmentent la fréquence cardiaque, mais lors desquelles il est tout de même possible de parler et d’avoir une respiration normale. Réalisées plusieurs fois par semaine, voire quelques fois par jour, elles offrent de nombreux bienfaits pour le maintien des capacités et, ultimement, de l’autonomie.

 

Quelles sont les activités que vous conseillez à vos patients?

On pense à la marche rapide, au vélo, au yoga, à la danse… Des moyens faciles d’être plus actif au quotidien sont aussi de privilégier les déplacements actifs aux déplacements en voiture ou d’emprunter les escaliers plutôt que l’ascenseur, lorsque c’est possible!

Pourquoi les aînés doivent-ils s’assurer d’être actifs?

Vous l’aurez compris, pratiquer régulièrement des activités physiques permet de continuer de réaliser ses activités de prédilection ainsi que ses tâches quotidiennes, et ce, sans se fatiguer trop vite! Par conséquent, ça permet de conserver son autonomie plus longtemps!

En plus d’être en meilleure forme physique, l’activité physique permet également de contrer l’isolement social dont souffrent souvent les aînés, tout en ayant des effets bénéfiques sur le maintien de leurs capacités cognitives.

 

Les kinésiologues à domicile de Clinique GO™

L’équipe de Clinique GO™ compte plusieurs kinésiologues qui, comme Alexandre Simoneau, possèdent la formation et les qualifications pour permettre aux aînés de demeurer actifs. En faisant appel à nos services à domicile, vous obtiendrez une bonne compréhension de votre condition, de même que des conseils concrets que vous pourrez facilement mettre en pratique.

Pour maintenir vos capacités physiques et votre autonomie, faites appel aux services de kinésiologie à domicile de Clinique GO™!

yes