La dépression saisonnière

Depression_saisonniere_psychologie_Montral

Qui n’a pas déjà vu son humeur ou son niveau d’énergie affectés par l’arrivée de la saison froide ? Cette dernière a souvent un impact sur notre moral. Néanmoins, on estime que 2 à 3 % de la population au pays souffre chaque année d’un trouble méconnu : la dépression saisonnière. Puisqu’il peut grandement affecter le quotidien de ceux qui sont affectés, ce trouble est à prendre au sérieux.

 

La Dre Béatrice de Montigny, psychologue, nous a renseignés sur la dépression saisonnière pour nous aider à mieux comprendre cette réalité avec laquelle de nombreuses personnes doivent composer. Avant toute chose, il faut savoir que des solutions existent pour la contrer !

 

La dépression saisonnière : une définition

Aussi connue sous le nom de « trouble affectif saisonnier », la dépression saisonnière est un type de dépression récurrente, c’est-à-dire qu’elle survient généralement toujours à la même période de l’année. Cette dernière correspond au moment où les jours raccourcissent et où la période d’ensoleillement diminue, de l’automne au printemps.

 

La dépression saisonnière est un type de dépression lié à la saison. Ses symptômes sont donc les mêmes que ceux des dépressions associées à d’autres facteurs.

 

Ne pas confondre la déprime et la dépression

Il est tout à fait normal de voir son niveau d’énergie ou son appétit augmenter lors du changement de saison. Ces symptômes peuvent être accompagnés d’un besoin exacerbé de sommeil, mais si leur étendue est limitée dans le temps et qu’ils n’affectent pas les activités quotidiennes outre mesure, on parle d’une déprime saisonnière. Il s’agit alors d’un phénomène passager.

 

On parle d’une dépression saisonnière lorsque ces symptômes sont associés à une humeur dépressive, entre autres:

  • Tristesse ;
  • Baisse d’intérêt pour des activités qui nous passionnent normalement ;
  • Difficulté à sortir du lit ;
  • Perte de motivation au travail, difficulté à respecter les échéanciers.

 

Pour faire la différence entre la déprime et la dépression saisonnière, il faut observer l’étendue de symptômes dans le temps. Pour parler d’une dépression, ceux-ci doivent durer au moins deux semaines et affecter plusieurs sphères du quotidien.

 

Qui est à risque ?

On estime effectivement que 70 à 80 % des personnes qui souffrent de dépression saisonnière sont des femmes. Celles en âge de procréer, de 18 à 45 ans environ, sont les plus à risque. Toutefois, personne n’est à l’abri et les hommes, de même que les enfants et les adolescents, peuvent être affectés par la dépression saisonnière.

 

Des conseils contre la déprime saisonnière

Pour contrer la déprime saisonnière, il est important d’apporter certains changements à son hygiène de vie. Voici les principaux conseils de Dre de Montigny !

 

ÊTRE ACTIF : C’est connu, le sport a de nombreux effets bénéfiques sur notre santé, autant physique que psychologique. Faire du sport a un excellent impact sur l’humeur à cause de la sécrétion d’hormones ainsi provoquée. Contre la déprime saisonnière, le mieux est de faire du sport à l’extérieur le matin, car on profite également des bienfaits de la lumière du jour.

 

AVOIR UNE ALIMENTATION SAINE : Les aliments que nous mangeons ont plus d’effet sur notre humeur que nous le pensons, d’où l’importance de bien les sélectionner. Les aliments riches en protéines et en nutriments sont à privilégier.

 

UN SOMMEIL RÉGULIER : Il est d’une première importance de garder un horaire de sommeil stable et régulier. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, ce n’est pas nécessairement une bonne idée d’allonger ses nuits de sommeil pour augmenter son niveau d’énergie.

 

Lorsque les symptômes persistent malgré ces changements, la LUMINOTHÉRAPIE est un bon moyen de contrer la déprime saisonnière. Des études suggèrent que des périodes d’exposition d’environ 30 minutes chaque matin suffisent. Il est toutefois impératif de consulter un médecin pour s’assurer que la luminothérapie nous convient.

 

La médication s’avère parfois nécessaire, comme dans le traitement des autres types de dépression.

Contre la dépression saisonnière, la psychologie

Lorsque les symptômes de la déprime saisonnière sont accentués, durables et accompagnés des symptômes de la dépression, il est conseillé de consulter un psychologue. Ces consultations permettent de lier les pensées, les émotions et l’environnement afin de changer l’interprétation de la réalité. La dépression est accentuée par le manque de lumière, mais elle est aussi liée aux pensées et aux comportements de la personne.

 

Les téléconsultations en psychologie

Avec Clinique GO™, les services en psychologie sont aussi offerts par téléconsultation. Elles permettent au psychologue d’évaluer son client au même titre que lors d’une rencontre en personne. Ce service présente de nombreux avantages, notamment pour ceux qui ont un horaire chargé ou qui habitent dans un endroit reculé.

 

Contactez l’équipe de Clinique GO™ pour plus d’informations sur nos services en psychologie.

 

yes