Les bienfaits de l’acupuncture lors d’une grossesse

acupuncture_grossesse_bienfaits_montreal

L’acupuncture est une discipline de la médecine traditionnelle chinoise pratiquée depuis des millénaires en orient. Au Québec, de plus en plus nombreuses sont les personnes qui profitent des traitements d’acupuncture pour les soulager des symptômes associés à plusieurs troubles ou conditions particulières.

 

Dans cette optique, l’acupuncture gagne en popularité auprès des femmes enceintes puisqu’une grossesse entraine son lot de bouleversements sur le corps. Consulter un acupuncteur qualifié tout au long de celle-ci présente de nombreux bienfaits, tant pour soulager les symptômes désagréables que pour préparer le corps à l’accouchement.

 

Nous nous sommes entretenus avec Madame Shuang Hao, acupunctrice au sein de l’équipe de Clinique GO™ qui s’est spécialisée pour traiter et accompagner les femmes lors de cette étape marquante de leur vie.

 

L’acupuncture, petit tour d’horizon

L’acupuncture est une discipline qui se base sur la libre circulation de l’énergie dans notre corps. Cette énergie, nommée QI en médecine traditionnelle chinoise, circule dans tout notre corps à travers des canaux appelés méridiens. Lorsque la libre circulation de cette énergie est entravée par un trouble particulier, divers symptômes peuvent alors se manifester.

 

En acupuncture, on favorise donc la circulation du QI en stimulant des points précis qui se trouvent le long des méridiens. Bien entendu, les aiguilles d’acupuncture sont largement utilisées pour stimuler les points et elles représentent la technique utilisée en acupuncture la mieux connue. Néanmoins, d’autres techniques sont utilisées, par exemple la chaleur, l’acupression ou la stimulation électrique, pour ne nommer que celles-ci.

 

L’acupuncture lors d’une grossesse

Une grossesse entraine bien des bouleversements, autant sur le plan physique que sur le plan psychologique. Les symptômes alors causés peuvent grandement nuire à la qualité de vie de la femme.

 

Dans ce contexte, l’acupuncture s’inscrit en tant qu’alternative de choix aux traitements médicamenteux. Ces derniers sont craints par plusieurs femmes qui redoutent les effets secondaires et les répercussions qu’ils peuvent avoir sur l’enfant à naître.

 

Consulter en début de grossesse

Dès le début de la grossesse et jusqu’à la 36e semaine, Madame Hao conseille de consulter en acupuncture une fois par mois pour soulager les différents maux associés aux premiers mois de la grossesse : nausées, vomissements, malaises, insomnie.

Lors de ces semaines, l’acupuncture peut également aider à soulager les douleurs lombaires, abdominales et pelviennes, de même que les douleurs au nerf sciatique qui sont courantes lors d’une grossesse. Elle permet également de traiter les troubles circulatoires qui causent de l’enflure et des douleurs dans les jambes.

 

Pour préparer l’accouchement

À partir de la 37e semaine, Madame Hao conseille à ses patientes un suivi plus rigoureux, c’est-à-dire une fois par semaine jusqu’à l’accouchement. Les traitements reçus permettent de préparer le corps à cette étape cruciale, et ce, de différentes façons. Ceux-ci sont alors orientés en fonction de la condition de la patiente.

 

Les traitements peuvent alors servir à assouplir le col de l’utérus et le périnée, de même qu’à stimuler la contractilité utérine. Cela permet de préparer le corps de la patiente et de faciliter le travail lors de l’accouchement. De plus, en cas de dépassement du terme, les traitements d’acupuncture peuvent aider à déclencher les contractions sans avoir recours à une intervention médicale.

 

Un autre atout majeur de l’acupuncture en préparation de l’accouchement est lié à la position du bébé. Lorsque celui-ci se présente par le siège, l’acupuncture peut aider à positionner le bébé la tête vers le bas, ce qui permet de prévenir les complications associées à un accouchement par le siège.

 

L’acupuncture est extrêmement bénéfique pour réduire le stress et l’anxiété de la patiente face à l’étape ultime que représente l’accouchement. De plus, comme l’acupuncture soulage la faiblesse et l’état de fatigue, les interventions dans les semaines qui précèdent l’accouchement permettent à la patiente d’être plus reposée et mieux disposée lorsque vient le moment crucial.

Déroulement d’une séance

Lors de la première rencontre avec la patiente, l’acupuncteur prend le temps de bien comprendre sa situation et la questionne sur les faiblesses et les symptômes que lui cause sa grossesse. Cela lui permet de déterminer les points d’acupuncture à traiter.

 

Les aiguilles, toujours stérilisées, sont appliquées avec soin lors des traitements. Le thérapeute veillera à ne pas dépasser un certain nombre d’aiguilles lors de la séance pour éviter d’entrainer des effets indésirables. Pour cette raison, il est essentiel de se tourner vers un acupuncteur qualifié qui s’est spécialisé pour intervenir auprès des femmes enceintes.

 

D’autres techniques peuvent être utilisées en compléments aux aiguilles, par exemple la moxibustion, qui consiste à brûler une matière faite à base de plante en la plaçant près des points déterminés par le thérapeute. Cela permet de les stimuler par la chaleur et d’obtenir les mêmes bienfaits que lors des traitements avec aiguilles.

 

Les précautions à prendre

Dans la majorité des cas, il n’y a pas de contre indications à ce qu’une femme enceinte suive des traitements d’acupuncture. Toutefois, il est essentiel de recevoir l’avis du gynécologue obstétricien pour s’assurer de la sécurité de la femme et de l’enfant à naître.

 

L’acupuncteur travaille donc en collaboration avec le médecin traitant. Il pourra demander à sa patiente de poser certaines questions à son médecin pour obtenir des informations cruciales sur sa condition et pour orienter ses traitements.

 

Également, comme nous l’avons mentionné, il est très important de choisir un acupuncteur ayant reçu une formation adéquate pour intervenir auprès des femmes enceintes. Lorsque le thérapeute est qualifié, il n’y a pas de risque d’effets secondaires et la sécurité des traitements est assurée.

 

L’acupuncture comme thérapie complémentaire

Il va sans dire que l’acupuncture ne remplace en rien les suivis auprès d’un médecin spécialiste. Toutefois, cette technique naturelle représente un excellent complément à ceux-ci pour aider la femme à avoir une grossesse plus agréable et à se préparer à son accouchement, le tout sans avoir recours à une prise intensive de médicaments.

 

L’équipe de Clinique GO™ compte des acupuncteurs qui, comme Madame Hao, se sont spécialisés pour intervenir auprès des femmes enceintes. Grâce à nos services mobiles, les patientes peuvent recevoir leur traitement dans le confort de leur domicile, ce qui leur évite les déplacements qui peuvent s’avérer plus risqués dans les dernières semaines de la grossesse.

 

Pour des traitements sécuritaires pour vous-même et pour l’enfant que vous portez, choisissez les acupuncteurs spécialisés de Clinique GO™

 

 

 

D’origine chinoise, Madame Shuang Hao a étudié l’acupuncture et a obtenu son diplôme en 2003 dans son pays natal. Elle pratique l’acupuncture depuis 2014 au Canada et est membre de l’Ordre des acupuncteurs du Québec. Elle a suivi une formation qui lui a permis de se spécialiser pour intervenir auprès des femmes enceintes, afin de les aider à vivre cette étape marquante de leur vie dans le bien-être et la sérénité.

 

yes